Follow us on:

Home

Inkscape tutorial:

Ce didacticiel est là pour vous montrer divers trucs et astuces trouvés par des utilisateurs au cours de leur utilisation d'Inkscape, ainsi que quelques fonctionalités cachées qui peuvent vous aider à accélérer votre production.

Disposition radiale grâce au pavage de clones

Il est facile de comprendre comment se servir de la boîte de dialogue Paver avec des clones pour créer des motifs ou des grilles rectangulaires. Mais que faire si vous voulez un placement radial, où les objets partagent un même centre de rotation ? C'est possible aussi !

Si votre motif radial ne doit comporter que 3, 4, 6, 8, ou 12 éléments, vous pouvez alors essayer les symétries P3, P31M, P3M1, P4, P4M, P6, ou P6M. Celles-ci offrent de bons résultats pour obtenir des flocons ou des formes similaires. Voici une méthode plus générale :

Choisissez la symétrie P1 (translation) puis compensez cette translation en allant dans l'onglet Translation et définissez Par ligne/Translation Y et Parr colonne/Translation X à -100%. Les clones seront alors empilés juste au-dessus de l'original. Tout ce qu'il reste à faire est d'aller dans l'onglet Rotation et définir un angle par colonne, puis créer le motif avec une ligne et plusieurs colonnes. Par exemple, voici un motif fait d'une ligne horizontale et de 30 colonnes, chacune de ces colonnes étant tournée de 6 degrés :

An example image

Pour en faire un cadran, il suffit de découper ce motif ou recouvrir sa partie par un disque blanc (pour effectuer des opérations booléennes sur des clones, déliez-les d'abord)

Des effets plus intéressants peuvent créés en utilisant à la fois les lignes et les colonnes. Voici un motif de 10 colonnes et 8 lignes, avec une rotation de 2 degrés par lignes et 18 par colonne. Chaque groupe de segments ici est "une colonne", donc les groupes sont séparés entre eux de 18 degrés; en sein de chaque "colonne", les segments sont séparés de 2 degrés :

An example image

Dans les exemples ci-dessus, le segment a été tourné autour de son centre. Et au cas où vous voudriez que le centre soit en-dehors de votre forme ? Il suffit de créer un rectangle invisible (sans remplissage ni contour) recouvrant votre forme et dont le centre est à l'emplacement désiré; groupez la forme et le rectangle puis utilisez Paver avec des clones sur ce groupe. Vous pouvez maintenant créer des belles "explosions" ou "éclaboussures" en rendant aléatoire le redimensionnement, la rotation ou l'opacité :

An example image

Trancher plusieurs zones d'export rectangulaires

Créez un nouveau calque, et dans ce calque, créez des rectangles invisibles recouvrant des parties de votre image. Assurez-vous que votre document adopte le px (défini par défaut) comme unité, affichez la grille et faites coller les rectangles à cette grille de sorte que chacun d'entre-eux comporte un nombre entier de px. Assignez des ids significatifs aux rectangles, et exportez chacun d'entre-eux dans un fichier différent (Fichier > Exporter le Bitmap (Maj+Ctrl+E)). Chacun des rectangles se "souviendra" ainsi de son nom de fichier d'export. Après cela, il est facile de réexporter certains de ces rectangles : passez dans le calque d'export, utilisez Tab pour sélectionner celui dont vous avez besoin (ou utilisez une Recherche par id), et enfin cliquez sur Exporter dans la boîte de dialogue Exporter en bitmap. Vous pouvez aussi écrire un script shell (ou un fichier batch) pour exporter ces zones avec une commande telle que :

inkscape -i area-id -t nomdefichier.svg

pour chaque zone. L'option -t rappelle à Inkscape d'utiliser le nomdefichier enregistré avec la zone; sinon vous pouvez fournir un autre nom pour l'export avec l'option -e. Une autre possibilité est d'utiliser l'outil svgslice permettant d'automatiser l'export depuis des documents SVG Inkscape, en utilisant au choix des guides ou un calque de découpage.

Dégradés non-linéaires

La version 1.1 du SVG ne supporte pas les dégradés non-linéaires (c'est à dire ayant des transitions non linéaires entre les couleurs). Vous pouvez cependant les émuler grâce à des dégradés multi-stops.

Commencez par créer un dégradé avec deux stops, et ouvrez l'éditeur de dégradés (par exemple, en double-cliquant sur une poignée du dégradé dans l'outil dégradé). Ajoutez un nouveau stop au milieu du dégradé, et déplacez-le légèrement. Puis, ajoutez d'autres stops de part et d'autre celui du milieu et déplacez-les aussi de sorte que le dégradé soit régulier. Plus vous ajoutez de stops, plus vous pouvez rendre le dégradé résultant régulier. Voici le dégradé initial avec deux stops (noir et blanc) :

An example image

Et voici quelques dégradés multi-stops non-linéaires (examinez-les dans l'éditeur de dégradés) :

An example image

Dégradés radiaux excentriques

Les dégradés radiaux ne sont pas nécessairement symétriques. Dans l'outil dégradés, déplacez la poignée centrale d'un dégradé elliptique tout en appuyant sur Maj. Cela vous permettra de déplacer la poignée du foyer (en forme de "x") du dégradé et de la séparer du centre. Si vous n'en avez plus besoin, vous pouvez redéplacer la poignée de foyer près du centre.

An example image

Alignement au centre de la page

Pour aligner quelque-chose au centre ou le long d'un côté de la page, sélectionnez l'objet ou le groupe à aligner puis ouvrez la boîte de dialogue Aligner et distribuer (Maj+Ctrl+A). Vous pouvez alors choisir la page dans la liste relativement à et enfin aligner votre sélection comme vous le désirez.

Nettoyage du document

Quand ils ne sont plus utilisés, beaucoup de dégradés, motifs et marqueurs (plus précisément, ceux que vous avez édité manuellement) restent dans les palettes correspondantes et peuvent être utilisés dans de nouveaux objets. Cependant, si vous voulez optimiser votre document, utilisez la commande Nettoyer les Defs du menu Fichier. Elle supprimera tout dégradé, motif ou marqueur qui n'est plus utilisé par aucun objet du document, réduisant ainsi la taille du fichier.

Fonctionnalités cachées et éditeur XML

L'éditeur XML (Maj+Ctrl+X) vous permet de modifier la plupart des aspects du document sans avoir à utiliser un éditeur de texte externe. De plus, Inkscape supporte souvent des fonctionnalités SVG pas encore accessibles depuis l'interface graphique. L'éditeur XML offre la possibilité d'accéder à ces fonctionnalités (à condition de connaître le SVG)

Changer l'unité de mesure des règles

Dans le patron (template) par défaut, l'unité de mesure utilisée par les règles est le px ("unité utilisateur SVG", égale à 0.8pt ou 1/90 de pouce dans Inkscape). C'est aussi l'unité utilisée pour l'affichage des coordonnées dans le coin inférieur gauche, et celle présélectionnée dans les menus qui font intervenir des unités (vous pouvez déplacer votre souris au-dessus d'une règle pour voir un indicateur affichant l'unité utilisée). Pour modifier ceci, ouvrez les Préférences du document (Ctrl+Maj+D) et changez les Unités par défaut dans l'onglet Page.

Appliquer des coups de tampon

Pour créer rapidement plusieurs copies d'un objet, utilisez le coup de tampon. Déplacez simplement un objet (ou redimensionnez/tournez le) et, alors que le bouton de la souris est toujours pressé, appuyez sur Espace. Ceci appose un "tampon" de l'objet courant. Vous pouvez répéter ce coup de tampon autant de fois que vous le voulez.

Astuces du stylo

Dans l'outil courbes de Bézier (stylo), vous pouvez terminer la ligne courante de plusieurs façons :

Notez que tant que le chemin n'est pas terminé (c'est à dire qu'il est affiché en vert, avec le segment courant en rouge), il n'existe pas encore en tant qu'objet dans le document. Pour l'annuler, vous pouvez donc utiliser les raccourcis Esc (abandonner complètement le chemin) ou Backspace (supprimer le dernier segment du chemin non terminé) à la place d'Annuler.

Pour ajouter un nouveau sous-chemin à un chemin existant, sélectionnez ce chemin et commencez à dessiner (d'où vous voulez) tout en appuyant sur Maj. Cependant, si vous voulez simplement prolonger un chemin existant, Maj n'est pas nécessaire; commencez simplement à dessiner depuis l'une des ancres situées aux extrémités du chemin sélectionné.

Entrer des valeurs Unicode

Quand vous êtes dans l'outil texte, appuyer sur Ctrl+U permet d'alterner les modes Normal et Unicode. En mode Unicode, chaque groupe de 4 chiffres hexadécimaux que vous tapez devient un caractère Unicode, vous permettant ainsi de taper les symboles que vous voulez (si vous connaissez leur numéro Unicode, et si la police les supporte). Pour valider un caractère Unicode, appuyez sur Entrée. Par example, Ctrl+U 2 0 1 4 Entrée insère un tiret long (—). Pour quitter le mode Unicode sans insérer quoi que ce soit, appuyez sur la touche Échap.

Utilisation de la grille pour dessiner des icônes

Supposons que vous vouliez créer une icône de 24x24 pixels. Créez un canevas de 24x24 px (utilisez les Préférences du document)(notez que dans le menu Créer un nouveau document, vous pouvez accéder à une liste de modèles, dont certains d'icônes) et définissez une taille de grille de 0.5 px (une grille de 48x48, donc). Maintenant, si vous alignez les remplissages d'objets sur les lignes paires de grille et les contours sur les lignes impaires, avec un nombre pair (en px) comme largeur de contour, en exportant le document à la résolution par défaut de 90ppp (de sorte qu'1px corresponde à 1 pixel bitmap), vous obtiendrez une icône bitmap nette ne nécessitant pas d'anticrénelage.

Rotation d'objets

Dans le sélecteur, cliquer sur un objet permet d'afficher les flèches de redimensionnement, cliquer une fois de plus sur cet objet permet d'afficher les flèches d'inclinaison et de rotation. Si vous déplacez les flèches des coins, l'objet tournera autour du centre (marqué d'une croix). Si vous appuyez sur Maj pendant cette opération, le rotation se fera autour du coin opposé. Vous pouvez aussi déplacer le centre de rotation (la croix) où vous le désirez.

Ou bien tourner en utilisant les raccourcis clavier : [ et ] (de 15 degrés) ou Ctrl+[ et Ctrl+] (de 90 degrés). Ces mêmes raccourcis [] combinés avec Alt permettent des rotations lentes à l'échelle du pixel.

Des ombres portées grâce aux bitmaps

Inkscape supportant le filtre SVG "flou gaussien", vous pouvez facilement créer des ombrages floutés pour les objets. Sélectionnez un objet, dupliquez-le avec Ctrl+D, appuyez sur la touche PgBas pour déplacer le duplicata sous l'objet original, puis déplacez-le légèrement vers le bas et la droite par rapport à l'original. Ouvrez maintenant la boîte de dialogue Remplissage et contour et changez la valeur du flou à 5. Le tour est joué !

Placement d'un texte le long d'un chemin

Pour placer du texte le long d'une courbe, sélectionnez le texte et la courbe puis utilisez la commande Mettre suivant un chemin du menu Texte. Le texte commencera au début du chemin. En général, il vaut mieux créer un chemin auquel vous voulez que le texte s'adapte plutôt que d'adapter ce texte à un autre élément (préexistant) du dessin — cela vous autorisera un meilleur contrôle sans avoir à "bricoler" votre dessin.

Sélection de l'original

Quand vous avez affaire à un texte suivant un chemin, un offset lié ou un clone, leur objet/chemin source peut être difficile à sélectionner (caché sous d'autres objets, rendu invisible et/ou verrouillé). le raccourci magique Maj+D peut alors vous aider; sélectionnez le texte, l'offset lié ou le clone et appuyez sur Maj+D pour sélectionner alors le chemin correspondant, la source de l'offset ou l'original du clone.

Au cas où la fenêtre serait hors de l'écran

Quand vous transférez des documents entre des systèmes avec des résolutions ou un nombre d'écrans différents, vous pouvez être confronté au problème suivant : Inkscape a enregistré une position de fenêtre qui fait que vous ne pouvez plus atteindre Inkscape sur votre écran. Il suffit de maximiser la fenêtre (ce qui devrait la rendre de nouveau visible a l'écran)(utilisez la barre des tâches), d'enregistrer le document et de le recharger. Vous pouvez éviter tout cela en désactivant l'option "enregistrer la taille et la position des fenêtres" (dans l'onglet Fenêtres des Préférences d'Inkscape).

Transparence, dégradés et export en Postscript

Les formats PostScript ou EPS ne supportent pas la transparence, aussi vous ne devriez pas utiliser cette fonctionnalité si vous comptez exporter en PS/EPS. Dans le cas d'une transparence uniforme chevauchant une couleur uniforme, il est facile d'y remédier : sélectionnez l'un des objets transparents et passez à l'outil Pipette (F7); Assurez vous qu'il est en mode "capturer la couleur visible sans alpha" et cliquez sur ce même objet. La couleur visible sera capturée et réassignée à l'objet mais cette fois, sans transparence. Répétez cette opération pour tous les objets transparents. Si votre objet transparent chevauche plusieurs zones de différentes couleurs uniformes, vous devrez le découper en morceaux (un morceau par zone) puis appliquer la procédure ci-dessus à chacun des morceaux.

L'export de dégradés en PS ou EPS ne fonctionne pas pour du texte (à moins que ce texte ne soit converti en chemin) ou pour les remplissages des contours. Et, comme la transparence est perdu lors d'un export au format PS ou EPS, vous ne pouvez pas utiliser, par exemple, un dégradé depuis un bleu opaque vers un bleu transparent; pour contourner cela, remplacez-le par un dégradé depuis un bleu opaque vers la couleur du fond opaque.